Dossier

Fil des billets

dimanche 15 décembre 2013

Risques du vaccin antigrippe (dossier n°19)

Extrait

I. Lancement de la campagne de vaccination

La campagne 2013 pour l’inoculation du vaccin antigrippe a démarré.
Il s’agit de la mise en œuvre de moyens importants de la Direction générale de la santé qui interviendra sur les médias jusqu’à la mi-novembre 2013.
Parallèlement des sondages sont effectués pour connaître le sentiment des Français. Celui commandité par un groupe de pharmaciens indique une opposition à se faire vacciner contre la grippe.
Constatons que moins de 40 % des personnes dites « à risque » se sont faîtes vacciner en 2012. Classées dans cette catégorie, les personnes âgées de plus de 65 ans, les malades et les femmes enceintes.
Actuellement les intentions de vaccination se réduisent considérablement.
De ce fait un second sondage, celui de la CNAM (la sécurité sociale) enquête sur les « préjugés des français » et publie un contre-argumentaire pour rétablir « la vérité » sur le vaccin anti-grippal.
Les gens n’ont plus envie de se faire vacciner et les matraquages publicitaires faits par les Laboratoires à leur endroit semblent ne pas être probants.
Néanmoins la CNAM avoue « une mortalité » indirecte importante liée à une complication ou à la décompensation d’une autre maladie aggravée par la grippe.
Mais ces malades étaient médicalement « suivis » et donc vaccinés. A quoi sert ce vaccin alors ? sinon à achever les déjà mal-portants.
Doit-on en conclure que ceux qui risquent le plus de décéder, ce sont justement les vaccinés.

Et aussi dans ce dossier :

  • Les vaccins : une pollution majeure ;
  • Réactions allergiques automnales ;
  • La transpiration.


Commander la version intégrale

prix : 2,50 €

lundi 30 mai 2011

Pratiquez les combinaisons alimentaires

1. Introduction

Toute pratique alimentaire nouvelle paraît délicate à mettre en place. Cela provient des habitudes alimentaires acquises. Cependant la recherche de la simplification de l’alimentation par une bonne pratique des combinaisons alimentaires s’avère gratifiante pour l’obtention d’une meilleure santé. Améliorer sa digestion en simplifiant le travail compliqué de la digestion des repas complexes semble être une bonne démarche, en diminuant fermentations et putréfactions intestinales. Notons que pour aborder les bonnes combinaisons alimentaires, il nous faut reconnaître nos principaux nutriments : glucides, protides, lipides, sels minéraux, vitamines, fibres, etc … Cette connaissance sera la source d’une bonne santé digestive notamment.

Consommer des repas complexes revient à risquer d’engendrer des putréfactions intestinales qui s’opposeront à l’assimilation correcte des nutriments digérés. Il apparaît stupide de consommer de la nourriture pour la détruire intestinalement. Ces déchets alimentaires ne peuvent aucunement nutrir correctement un organisme. Pratiquer les bonnes combinaisons alimentaires apparaît comme une nécessité judicieuse pour se nourrir sans excès et sans carences. Il s’agit tout d’abord d’expérimenter ce nouveau système alimentaire. Le résultat sera surprenant et réconfortant, surtout pour les personnes qui souffrent malencontreusement de divers troubles digestifs. Abordons donc l’ensemble des données scientifiques qui permettent la pratique des combinaisons alimentaires.

Les principes fondamentaux qui régissent l’alimentation moderne se sont élaborés progressivement au cours de l’avant-dernier siècle. En 1885, Rubner introduit la possibilité de connaître la valeur calorique des aliments. On considéra alors que les aliments étaient interchangeables dans la ration alimentaire si leur combustion théorique développait une puissance énergétique identique. C’étaient l’époque où les ouvrages, ainsi que les menus de certains restaurants, indiquaient la valeur calorique de chaque plat ; cela aboutit à une consommation abusive d’aliments concentrés.

Mais, presque simultanément naquit la tendance alimentaire naturiste qui recherche des aliments entiers, non concentrés, consommés souvent sous forme crue. Cette tendance naturiste fut confortée par des découvertes scientifiques, telle que celle de Bunge qui montrait que les substances minérales étaient mieux utilisables sous forme organique, existant naturellement dans les fruits et légumes entiers et crus.

Puis ce fut la découverte du rôle primordial de ces catalyseurs que sont les corps « accessoires » que Funk, au début du siècle précédent, appela vitamines. Ces découvertes contribuèrent au recul de la théorie calorique pure, tout en valorisant la conception naturiste. Au fur et à mesure que ce précédent siècle se déroulait, furent alors découvertes des différences fondamentales, tant dans la nature que dans le rôle des divers aliments. On définit ainsi les équilibres énergétiques, constructifs et fonctionnels de l’organisme. Ces principes qui forment la base de l’alimentation moderne, introduisent le concept d’équilibre alimentaire. Ils débouchent sur l’exigence de repas à rations équilibrées et complètes en apport de nutriments qualifiés d’hétérogènes.

L’hétérogénéité provient de la réunion d’aliments, dont la seule raison d’être assemblés, est qu’ils forment un ensemble mathématiquement complet en nutriments indispensables. Mathématiquement, mais pas toujours physiologiquement, car ces calculs de complémentarités nutritionnelles ne tiennent pas suffisamment compte des lois biologiques concernant la digestion des divers aliments. Ces régimes hétérogènes sont les plus répandus.


Commander la version intégrale

vendredi 9 avril 2010

le poids écologique

l'addiction alimentaire : le problème de surpoids est fréquent dans les sociétés occidentales. l'obésité est souvent liée à l'addiction alimentaire. Celle-ci provient de multiples facteurs.

Lire la suite...

lundi 12 octobre 2009

Brûler les graisses

9 pages
1,50 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...

mardi 15 septembre 2009

Perspectives de l’alimentation humaine

23 pages
2,40 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...

mardi 17 mars 2009

La relaxation

force ou faiblesse de l’organisme

5 pages
1,10 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...

vendredi 30 janvier 2009

Sport et bien-être

4 pages
0,90 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...

mercredi 24 septembre 2008

Cancer et défenses naturelles

13 pages
2,10 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...

lundi 10 septembre 2007

La détoxination par le jeûne

8 pages
1,80 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...

mardi 24 juillet 2007

Le sel poison

10 pages
1,90 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...

lundi 2 octobre 2006

La toxémie

perturbatrice de la qualité du terrain

11 pages
1,90 €
extrait

Commander la version intégrale

Lire la suite...