L'acidose

Le mal du siècle
66 pages
9,00 €
extrait

Commander la version intégrale

INTRODUCTION

Le terme d'acidose est de plus en plus usité dans le langage courant pour dénoncer de nombreux troubles de santé qui vont de la carie dentaire par déminéralisation à la crampe musculaire par tétanisation en insuffisance calcique.

Cette notion d'acidose est confuse. Il est donc nécessaire d'en faire une présentation adaptée au grand public. C'est là l'ambition de cet ouvrage.

Celui-ci représentera, en réalité, une longue expérimentation dans la lutte contre l'acidose, trouble généralisé de notre siècle. En cela si certaines informations sont destinées à éclairer le grand public, d'autres pratiques originales ne manqueront pas d'interpeller les différents acteurs thérapeutes qui ont à combattre journellement les méfaits de l'acidose.

C'est en fait tout un mode de vie qui devra être modifié pour obtenir une réponse au déséquilibre acido-basique.

Depuis notre naissance, la qualité de notre santé est en continuelle modification. Elle dépend de différentes fonctions : respiratoire, alimentaire, circulatoire, excrétrice, auxquelles s'ajoutent différents besoins en activité physique, intellectuelle et en repos diurne et nocturne (le sommeil).

On comprendra que la résultante santé ou maladie puisse naître, perdurer, se défaire, revenir au gré des équilibres ou déséquilibres générés au cours de l'existence.

L'un des déséquilibres les plus pernicieux consiste justement à créer plus d'acide dans l'organisme, induisant ainsi une toxémie perturbante.

Aussi bien l'alimentation qui apporte trop de produits acidifiants, que le mode de vie stressant généralement enduré, sont à la source de cet excès d'acide que nous aurons la faculté de présenter ultérieurement.

Une trop petite minorité de gens à la vitalité robuste, détruisent cet excès d'acide, mais la plupart des personnes n'y parviennent pas, atteignant alors l'état d'acidose critique, générateur de troubles de santé.

Il existe de nombreux troubles du métabolisme qui génèrent un excès d'acides. En particulier une mauvaise digestion des glucides (céréales, pommes de terre) entraîne un excès d'acide oxalique et d'acide acétique, celle des protéines (viande, fromage, œuf, etc …) procure de l'acide phénylpropionique, de l'acide acétique et de l'acide urique. Celle des lipides ou matières grasses aboutit à la création de la choline et de l'acide phosphorique.

Il n'est pas étonnant que ces digestions insatisfaisantes engendrent de nombreux troubles, dont on est loin d'attribuer la cause à cette acidose accrue. L'organisme crée ainsi une toxémie acide qui passe souvent inaperçue jusqu'à l'apparition des troubles. Alors ceux-ci sont "traités", sans tenir aucun compte de leur cause véritable. En fait, ce sont seulement leurs symptômes qui sont masqués, mais la nature profonde de l'acidose subsiste et génèrera d'autres troubles ultérieurement.

L'organisme épuise ses minéraux pour lutter contre cet état d'acidose. L'objet de cet ouvrage est de remédier à cet état dangereux de déminéralisation et de régénérer les diverses fonctions métaboliques de l'organisme afin de parvenir à un équilibre acido-basique satisfaisant, source de santé excellente.

Commander la version intégrale